bouton italie

 UN ETAT FEBRILE :

Que dévoilent les données recueillies ? Sur les 14 index de durabilité, 10 avertissent d’un état fébrile.

A. Les domaines contraires à un développement durable sont nombreux :

B. La situation est médiocre pour :

C. La situation est convenable en ce qui concerne:

D.Les conditions sont satisfaisantes pour :

 

PERENNISER LE THERMOMETRE

 

 

 

 

 

 

 

 

proMONT-BLANC a mené ces travaux avec pour objectifs d’obtenir une première photographie de l’état du Territoire du Mont-Blanc et de proposer aux institutions (communes, cantons, régions…la Conférence Transfrontalière Mont-Blanc (CTMB)) un outil indispensable pour évaluer, poser des priorités quant aux interventions et faire les choix politiques et administratifs nécessaires.

Pour la première fois, un système d'indicateurs de durabilité est applicable sur un territoire alpin transfrontalier (France, Italie et Suisse).

proMONT-BLANC propose aujourd’hui de rendre pérenne ce système en dotant le Territoire du Mont-Blanc d’un Observatoire transfrontalier permanent avec comme élément de base le Thermomètre (un set d'indicateurs et une Banque de donnée mise à jour chaque année). Voir ci-dessous documents :

 

 

En 2006 proMONT-BLANC, avec le soutien du WWF Genève, présentait : Les Indicateurs de développement durable.

(Télécharger le document)

Une recherche originale et transfrontalière pour « mesurer » le niveau du développement durable dans le Territoire du Pays du Mont-Blanc.

En 2003, proMONT-BLANC a lancé une importante recherche afin de « mesurer » le niveau du développement durable dans le Territoire du Pays du MONT-BLANC.

 


 

 

Le territoire :

L’étude a concerné 13 communes. Ce périmètre dénommé « Le Territoire du Pays du Mont-Blanc » inclue les vallées de :
- Courmayeur en Italie (Courmayeur, Pré-St-Didier, Morgex, La Salle, la Thuile),
- Chamonix en France (Vallorcine, Chamonix, Les Houches, Servoz et Passy),
- Trient/Finhaut en Suisse (Finhaut, Trient et Orsières).
Deux communes ont été ajoutées en 2005 au périmètre de proMONT-BLANC permettant ainsi de regrouper les 15 communes les plus proches du noyau central : Saint Gervais et les Contamines Montjoie.


La recherche :

Dans un premier temps, il s’agissait de recueillir les données de plus de 50 indicateurs de développement durable définis par la Convention Alpine. Les domaines concernés étaient les transports, l'énergie, les déchets, l’air et le bruit, l'eau, le tourisme, l'agriculture de montagne, la nature et l'entretien des paysages et l’emploi.

Dans un second temps, une fois les recherches terminées, un RAPPORT FINAL a été rédigé pour chaque pays avec une analyse détaillée des résultats acquis. Ces rapports ont été présentés dans chaque commune en 2005.

Dans un troisième temps, et en 2006, s’achève la dernière tranche de cette recherche avec la SYNTHESE FINALE DES 3 VERSANTS. Cette synthèse, a été présenté aux maires des communes italiennes et sera prochainement exposée en Suisse et en France.
Le contenu porte sur une analyse précise et transfrontalière de l'état du développement durable et une série de propositions d'actions concrètes.

 

LE THERMOMETRE DU MONT-BLANC Il Termometro del Monte Bianco

Les enjeux d’une brochure destinée à sensibiliser les habitants du massif du Mont-Blanc sur leur environnement exceptionnel

Dans l’objectif d’établir un bilan annuel de l’état de santé du Mont-Blanc, le collectif transfrontalier d’associations proMONT-BLANC a créé, en partenariat avec le monde de la recherche, un outil permettant de mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques de 15 communes du massif du Mont-Blanc : le «Thermomètre du Mont-Blanc».

Une campagne de communication au sein de 15 communes sur les trois pays a permis à 20000 foyers fin novembre 2009, de recevoir une brochure explicative du «Thermomètre du Mont-Blanc» et de sensibiliser ainsi les habitants de cet espace exceptionnel.

La conception du Thermomètre :

Le Comité International proMONT-BLANC a conçu un outil original pour mesurer les degrés de développement durable du Territoire du Mont-Blanc. L'outil nommé “Thermomètre du Mont-Blanc”est fondé sur une banque de données de 58 indicateurs et 14 index de durabilité. La recherche a été conduite sur 15 communes (7 françaises, 5 italiennes et 3 suisses). On a recueilli les données relatives à 24 indicateurs environnementaux, 24 économiques et 10 sociaux. Ce grand choix d'indicateurs peut encore être amélioré voire élargi mais a déjà permis de réaliser une photographie évocatrice de la situation.

brochure en français 8 pages
.